Jeunes Reporters : un an déjà…

Enfin presque. Presque un an. Neuf mois. Du 20 septembre 2018 à ce 20 juin 2019, où l’on a réuni  les Jeunes Reporters du LLM, en présence de Monsieur LASSERRADE, pour les remercier de leur engagement et de cette belle aventure qui a dépassé toutes nos attentes. Neuf mois pour accoucher, au terme de longues heures de sueurs et de travail invisibles, élégamment emballées dans la joyeuse apparence de la facilité et du jeu (voir vidéo ci-jointe), seul indice d’un possible génie, dit Nietzsche, de ce joli bébé rose que sont les Jeunes Reporters du LLM. A peine sur pattes qu’il marche déjà tout seul. Grâce à celles et ceux qui ont su s’emparer du projet, le faire à ce point leurre qu’on en a presque fini par oublier que nos 40 voleurs de sons, d’images, de rires, de sourires, de tant de jolis moments de vie du LLM, sont aussi des élèves. Les mêmes élèves que les autres. Enfin presque… Avec les mêmes devoirs au quotidien. La même charge de travail. Les mêmes ambitions. La même réussite. Mention très bien au bac ou au brevet pour la plupart d’entre eux. Et pas volée celle-là. Bravo donc et merci à cette bande de 40 voleurs. Ils nous laissent en trésor, bien caché, derrière la façade très soignée de près de 40 lettres d’informations, des centaines de photos, d’heures de vidéos, de montage, d’échanges, de partages, qui n’appartiennent qu’à nous. Le meilleur. Pardon. Mais il fallait en être. C’est la rançon de notre engagement. Un trésor de tant de moments volés. A la nuit même parfois. Un trésor de voleurs. Alors merci à vous les 40 voleurs. Avec ce masculin qui, à vouloir absolument l’emporter, dit toujours mal ce qu’il doit aux filles. Alors merci à vous les 40 voleuses. Bon vent à celles et ceux qui s’en partent voler ailleurs de leurs propres ailes. Rendez-vous l’année prochaine à celles et ceux qui restent, nous rejoindront. L’aventure continue. Mais, à vous qui partez, Jeunes Reporters du LLM vous êtes, Jeunes reporters du LLM vous restez. Et pas n’importe lesquel(le)s. Vous avez été les premières, les premiers. Il y avait tout à faire, tout à créer. Vous l’avez fait. Et sacrément bien fait. Jusqu’au bout. D’y avoir participé à vos côtés, fut pour nous un honneur, plus, un plaisir.

 

NBF et VW