LLM un jour, LLM toujours !

Samedi 5 octobre, à Paris, s’est tenu Khalidiya-sur-Seine. Une soirée de rencontre des anciens du Lycée Louis Massignon. Des élèves de la promotion 2009 à la promotion 2019 étaient réunis. Dix années représentées. Un évènement empreint de souvenirs du LLM.

Une soirée d’échanges et de mémoire…

« Les billets sont partis très vite ». 120 personnes sont réunies ce soir-là sur le toit de l’hôtel Generator. Le Khayma Rooftop. Un lieu avec un nom arabe qui signifie la tente. Un doux rappel des Emirats. Le lieu parfait.

Les élèves arrivent petit à petit. Ils se retrouvent entre promo et forment des petits groupes. Mais au cours de la soirée les promos se mélangent, discutent entre elles, échangent des souvenirs. « Quel professeur tu as eu ? », « Il est toujours là ?! », « Et l’école a changé ? » … Les plus vieux prennent des nouvelles, les nouveaux alumnis plongent dans un passé inconnu.

Le rooftop fermé, la fête se poursuit à la boite de nuit du Generator. Du chant, de la danse et de la bonne humeur qui rassemblent le temps d’une soirée 120 anciens élèves du Lycée Louis Massignon.

…organisée par des élèves pour les élèves

C’est 3 jeunes de la promo 2011 qui ont eu l’idée de cette soirée. En mai de cette année, Cédric Hochard, Charlotte Fleury et Eléonore Coppens sont assis dans un bar de Paris. Ils se remémorent leurs années de Terminale et se disent que ça serait génial de revoir leur promo. « On a commencé à compter le nombre de personnes que l’on connaissait sur Paris. On a remarqué qu’à nous 3, on connaissait une quarantaine de personnes ». Le chiffre grimpe au fur et à mesure qu’ils élargissaient aux autres promotions.

En juin, un groupe Facebook est créé sous le pseudonyme Loulou Massignon. Un personnage énigmatique que les trois de la promo 2011 décident de créer pour simplifier la discussion entre les organisateurs et les intéressés. Mais aussi un personnage commun, rassemblant sous son nom toutes les promos.

Cédric, Charlotte et Eléonore envoient chacun une invitation à 3-4 amis. En quelques jours la page a atteint 800 personnes. Khalidiya-sur-Seine by Loulou est née.

LLM, un grand réseau

Au-delà de réunir les différentes promotions pour faire la fête et se souvenir, les « Loulou » avaient aussi envie que Khalidiya-sur-Seine soit un lieu de rencontre professionnelle. « C’est un grand réseau LLM. Il y a des gens qui sont partis un peu partout, et qui font de tout. » Du cinéma, de l’art, du droit, de la science. Nombreuses filières étaient en effet présentes dans la salle.

Cette réunion d’anciens était donc l’occasion de se créer son propre réseau. Elise , alumni de la promo XIX et aujourd’hui étudiante en cinéma, a rencontré un réalisateur avec qui elle a pu échanger. Les Loulou jouaient aux « cupidons de travail » en essayant de se faire rencontrer des multitudes de profils.

Des profils différents, une expérience émirienne unique

Jessica Cuyvers est une des représentantes de la promo 2009 à la soirée. Elle est directrice marketing dans une agence de communication. Quand elle était au Lycée Louis Massignon, beaucoup de choses étaient différentes. Il n’y avait, par exemple, pas de filière L ! Son passage aux Emirats et au LLM était « les meilleurs moments de sa vie ». Pour preuve, elle est très contente de revoir certaines têtes : des camarades qu’elle n’a pas vus depuis 10 ans, des frères et sœur de ses amis…

Rémi Marchand, lui, fait parti de la promo 2017. Il suit aujourd’hui des études de création design dans la capitale. Il a bloqué la date du 5 octobre pour faire la fête et revoir les gens de sa promo. Ensemble, ils se rappellent des bons moments passés au lycée, de certains professeurs et surveillants qui les avaient marqués.

Quant aux Loulou, l’expérience Abu Dhabi est un pêle-mêle de bonnes choses. Pour  Cédric, le lycée était une expérience « détente mais aussi intense culturellement ». Pour Charlotte, « grandir à l’étranger c’est être exposé à une culture différente. C’est une expérience unique et enrichissante qui ouvre l’esprit ». Eléonore, elle, ajoute que « LLM est une grande famille. Même si tout le monde ne se connait pas, être passé par Abu Dhabi réunit et crée un lien pour la vie. »

Khalidiya-sur-Seine. Un nom à retenir. Un événement que Loulou espère organiser encore plusieurs fois. « L’objectif c’est, d’ici 10 ans, privatiser le stade de France » blague Cédric. Ou pas…

 

Léa Marchand